Skeleton Knight in Another World, Vol.09

Je continue ma tentative de rattrapage sur les séries que je considère “à jour” histoire de ne pas encore plus prendre de retard dessus.

Ce volume aurait pu être le dernier, et c’est ce qui était prévu quand on lit la postface, mais dès le prologue il est clair qu’il n’en sera rien.
On reste avec l’aspect voulu de base, c’est à dire que c’est un volume assez posé niveau action avec Arc qui revisite des lieux où il est allé dans le passé, mais on pose aussi la nouvelle géo-politique du continent pour montrer comment va s’articuler le conflit à venir.

Du coup évidemment je me suis encore perdu dans les royaumes/empires.

Dans le prologue, on a l’empereur de l’Empire Revlon de l’Est qui est dans une ville conquise de l’Empire Revlon de l’Ouest. Il parle de leur capacité à contrôler les monstres, de sa volonté d’aller sécuriser un accès portuaire, de repousser la contre-attaque de l’Ouest, et de se servir de la chute du Holy Hilk Kingdom pour “diviser” la religion et soutenir la “pure”, celle sans corruption. Mine de rien leur chute l’arrange.

Dans le premier chapitre, on voit la fin du nettoyage de la capitale de l’Holy Hilk Kingdom à travers les yeux de deux sœurs qui sont sauvées par Arc, Ariane et Chiyome. Ces deux sœurs étaient logiquement très religion mais on voit au travers d’elles que le respect des elfes et bêtes peut être facilement acquis, d’autant que beaucoup de personnes ne les ont jamais côtoyé, ils ont juste été endoctrinés par la religion. On commence aussi à voir le problème que risque de poser les survivants, car peu vont vouloir rester dans la capitale après ce qu’il s’y est passé.
Dans leur fouille cependant, Arc & cie trouvent de l’or que les elfes vont leur dédier, mais aussi un mystérieux orbe.

Dans le second chapitre, on retrouve Arc qui a toujours ses réparations à faire au niveau de son temple et qui compte demander de l’aide aux charpentiers des gens des montagnes. Il l’obtiendra après avoir sauvé (avec Ariane et Chiyome) quelques membres un peu trop aventureux qui avaient cherché un accès vers l’extérieur de là où ils sont, dans le but de penser à l’avenir. Ils ont trouvé un accès par le lac qui passe sous les montagnes sous forme de rivière et débouche dans le royaume des elfes.

On apprend dans le chapitre trois que la rivière continue ensuite jusqu’à la capitale de Rhoden et même plus par rapport à sa division en deux. Cette information est pour l’instant gardée secrète.
Arc, ayant fait estimer le bois nécessaire pour le travail de charpente, va le commander à son marchand favori : Lahki. Il lui donne aussi quelques morceaux de métal récupérés sur les monstres lors du sauvetage, et ils apprennent que le bois a augmenté parce que l’Empire de l’Est l’achète en masse. Ce qui ne présage rien de bon. Ils remontent l’info aux elfes.

Tout ceci ressort dans le chapitre quatre où à Olav (capitale de Rhoden) se sont rassemblées toutes les parties importantes de la bataille du dernier volume, à l’issue de laquelle le traité entre les humains des royaumes concernés (Rhoden, Nohzan et Salma) et les elfes et gens des montagnes a été signé (non agression, plus d’esclavagisme…). Il est décidé de répartir les réfugiés sur ces trois royaumes et les elfes donneront l’argent récupéré à ceux-ci, afin d’éviter qu’ils ne se tournent vers le banditisme. Ni eux ni les gens des montagnes ne prendront de réfugiés (normal).

Possible que les liens entre Rhoden et Nohzan soient à nouveau renforcés par un mariage, et le représentant de Salma indique que c’est la bazar niveau succession dans Salma, et qu’il compte en profiter pour déclarer son indépendance et rouvrir l’accès à une partie de Nohzan qui est au delà de son domaine (qui faisait parti de Nohzan avant). Salma et Delfrent sont deux royaumes sans personne à leur tête, donc la gestion va être complexe.
Les elfes font comprendre aux humains qu’il y a une autre menace en leur disant de revenir rapidement à leur puissance d’antan, et leur parlent de ce qu’il se passe avec l’Empire de l’Est et leur manipulation des monstres. Reste aussi la menace de deux cardinaux qui sont on ne sait où.

Pendant tout ça, Arc croise dans un couloir du palais Lauren, une noble d’un fief au nord qu’il avait sauvé peu de temps après son arrivée dans ce monde. Malgré qu’elle lui demande, il ne reste pas avec elle car il a des choses à faire. Il va d’abord chercher son bois et apprend qu’on a essayer de s’emparer de son métal qu’il avait laissé avec Lahki. Du coup le seigneur de la ville enquête car il semble y avoir corruption au niveau de la maison des enchères.
Après avoir posé son bois, il va justement visiter la ville d’où vient Lauren, puis remonte vers le nord vers une autre à qui il avait apporté de l’aide. Il se rend compte que ce village aurait particulièrement besoin de main d’œuvre et ses pensés se retournent vers les deux sœurs qu’ils ont sauvé.

On a ensuite un chapitre “intermission” où Sket interpelle Lauren après qu’elle ait croisé Arc. Sket est curieux de savoir comment elle le connait, et ce qu’elle lui dit l’interpelle dans le sens où ses actions ne semblent pas coller avec le fait qu’il soit un elfe {en même temps au départ il ne connaissait pas son vrai aspect et n’avait pas encore rencontré les elfes}. Bien que Lauren semble garder confiance en Arc, Sket a l’air d’insinuer des alliances étranges. Il mentionne par contre pertinemment que si l’Empire de l’Est conquiert celui de l’Ouest, ils tourneront forcément leurs yeux vers le reste du continent. Et l’Ouest aura du mal à se défendre car, comme dans leur propre royaume, les armées sont divisées et à la charge des différents fiefs, là où l’Empire de l’Est n’en a qu’une vu qu’il a tout regroupé. Du coup c’est bien plus simple à mobiliser. Qui plus est, le traité avec les elfes et gens des montagnes risque de créer des tensions, surtout chez les fiefs qui utilisaient cette main d’œuvre en esclave {ils ont qu’à prendre les réfugiés et les payer, de nom}. Il lui dit tout ça car son père soutient sa faction, et Lauren se dirige d’ailleurs vers lui à la fin de la discussion.

Dans l’épilogue, on a le point de vue de l’Empire de l’Ouest justement, où ces problèmes de rassemblement d’armée sont évoqués, avec en plus le bonus qu’un autre royaume vers le nord les attaque (comme par hasard) au moment de l’attaque de l’Est. En plus ils ont aussi perdu une colonie sur le continent au Sud à cause d’Arc, mais ils n’ont pas le détail de ce qu’il s’est passé.
Quoiqu’il en soit, il demande au maire du palais de demander à ce que la fabrication de l'”imperial inception formula” afin qu’ils puissent justement se défendre. Cette formule sert à rendre ceux qui l’ont prise plus puissants, et a priori c’est grâce à elle que l’Empire d’origine a pu se former. Pour l’Empire de l’Ouest, le fait d’avoir cette formule (à l’origine créé par le premier empereur), confirme qu’ils sont l’Empire légitime.
Le maire, Salwis, s’empresse de répéter tout ça à sa compagne, qui n’est autre que Elin, l’une des cardinale manquante {évidemment il est manipulé comme pas deux}. C’est elle qui lui a communiqué l’information pour Hilk Kingdom qu’il a relayé à l’empereur, surtout la coalition entre les troupes.

Côté Arc, les elfes ont déterminé que l’orbe qu’ils avaient trouvé sert à se téléporter, mais une seule fois. Ils pensent donc que c’est pour les urgences et que les deux cardinaux manquant ont possiblement fait usage des leurs. Par contre c’est un objet rare et a priori complexe à faire. Et dangereux vu que sans retour. Sauf pour Arc évidemment, et on lui demande de l’utiliser pour voir où il mène, sachant que c’est la seule personne qui pourra revenir immédiatement s’il y a danger et si la distance est grande. Par contre ça sera pour plus tard.

On voit aussi un nain observer le bâton du pontife mais il n’identifie pas le métal. Il découvre par contre dessus des inscriptions qui lui rappellent quelque chose. Il confirme le lendemain en demandant à un expert en linguistique de venir : c’est du Ei, l’écriture de leur fondateur qu’ils n’ont pas réussit à déchiffrer. Sur les notes qu’il a laissé, certains passages sont (volontairement de ce qu’ils supposent) écrits en une langue inconnue qu’ils appellent Ei. Cette découverte lui fait penser que du coup l’écriture n’est pas forcément liée qu’aux fondateurs et il repart dans ses recherche pour traduire ce langage.


Alors pour le dernier point, il est mal barré si c’est du moonspeak et si les fondateur sont à la base isekaied, vu que le pontife l’était aussi, c’est normal qu’il connaisse aussi. Il ferait mieux de voir avec Arc, ça serait plus simple. Je sais pas/plus s’il a eu vu cette écriture d’ailleurs.

Sinon pour le tout, à part le fait de se perdre dans la géo-politique et Sket que je ne sais plus à force ses intentions, c’était bien. Bien dans le sens où l’auteur réussit à nous faire revoir des lieux et des personnages, tout en bouclant et créant de nouvelles choses.
Et même si je m’y perd parfois, il nous pose vraiment la base pour la suite du conflit qui va être plus global. Parce que dans tous les cas, que ce soit l’un ou l’autre Empire qui absorbe son voisin, ils auront du coup une telle puissance qu’ils essaieront de conquérir le reste du continent.

Mine de rien il y a eu un an entre les vol.08 et 09 (tant dans la publication au Japon que mon retard de lecture), et trois ans avant que le 10 ne sorte (au Japon toujours). Il est sortit en mars de cette année, c’est pour ça qu’avant de voir sa date de sortie US j’avais toujours dans l’idée que la série était terminée.
Du coup c’est 2023 pour nous, et si l’auteur a bien fait ce qu’il avait prévu dans sa postface, on retournera à la poursuite des cardinaux.

Auteur : Ennki Hakari – Illustrations : KeG – Éditeur : Seven Seas – Publication : 2019/2021