The Executioner and Her Way of Life, Vol.04

Crimson Nightmare

J’aime toujours autant mais c’est toujours aussi laborieux niveau lecture par rapport à l’écriture. Beaucoup de redites et de reformulations d’un chapitre à l’autre, ça casse les choses et embrouille car fait perdre le fil.

On retrouve aussi cette habitude des sauts de lignes fréquents, donnant l’impression d’une phrase par paragraphe et ça coupe encore plus mon rythme avec ces redites fréquentes. Je trouve ça dommage par rapport à l’univers intéressant.

Possible que l’anime soit plus digeste par rapport à ça, mais au vu des titres des épisodes il a juste couvert les deux premiers volumes, donc bon…

Prologue qui tourne autour de Flare et de son passé… J’ai relu ce qu’il s’est passé dans le vol.03 mais j’ai du mal à suivre qui fait quoi et pourquoi… Quoiqu’il en soit, dans son cas particulier, Flare est déterminée à tuer les Otherworlders.

Akari et Momo sont donc en fuite et voyagent en train tout en se disputant vu qu’elles ne peuvent pas se sentir, leur seul point d’intérêt commun étant Menou. Menou qu’elle essaient donc de sauver en la laissant derrière car a priori, fatalement, elle arrive toujours à un moment où elle trahit le Faust pour sauver Akari, et c’est à ce moment là que Flare la tue.

Elles pensent avoir de l’avance, mais Menou, après avoir analysé la situation dans son coin avec les remarques pas toujours utiles de Sahara, décide de demander de l’aide financière à Ashuna plutôt que de perdre du temps à réunir des fonds. Celle-ci accepte à la condition que Menou porte une certaine tenue… Et c’est pour cette raison qu’elles se retrouvent dans un train à la poursuite de nos deux fugitives, Menou habillée en butler et servant Ashuna. Elles discutent de la situation en route avec Menou persuadée qu’elles les rattraperont car elle connait Momo, et elle pose aussi quelques question à Ashuna. Celle-ci revient sur sa sœur qu’elle “hait”, mais tout reste encore vague. L’impression est quand même donnée que son père, le roi, n’aurait rien à voir avec l’invocation d’Akari mais que sa sœur serait impliquée (me semble que ça a déjà été mentionné).

Akari et Momo arrivent dans une cité connue pour ses sources chaudes et la première ne souhaite que prendre un bain. Momo n’est pas trop pour mais au final elles se retrouvent dans un Onsen. Évidemment tout ne se passe pas pour le mieux parce que celui-ci est tenu par un membre des Fourth qui pense qu’elles sont là parce que le Director doit venir (d’après une fille en kimono), et donc il envoie des gens pour les éliminer. 

C’est sans compter sur Momo qui voit les choses venir et Akari qui est en mode auto-défense. Momo profite d’ailleurs d’une embuscade pour forcer Akari à combattre car effectivement, elle s’est toujours reposée sur la protection de Menou et le fait qu’elle pouvait remonter le temps. {Ce chapitre était totalement là pour le fanservice.}

Dans le suivant, beaucoup de choses se passent :

– Momo décide d’entrainer Akari en éliminant les derniers membres du Fourth. Akari est contre mais Momo la convainc en lui disant que ce sont des ennemis de Menou. Le but de Momo est en fait de faire épuiser les souvenirs d’Akari pour la faire se transformer en Human Error. Elle considère ce risque moins grand que de la laisser utiliser World Regression encore de nombreuses fois, ce qui pourrait amener à rendre Pandæmonium plus puissante, et ce quitte à détruire une ville.

– Manon et Pandæmonium sont là justement, et après s’être installées dans une chambre cette dernière part car elle a senti quelque chose d’intéressant. Elle dit à Manon qu’elle devrait sortir aussi pour rencontrer quelqu’un.

– Menou et Ashuna arrivent en ville et prennent une chambre. Quelque chose d’étrange se passe avant, donnant l’impression qu’à un moment quelqu’un se fait passer pour Menou, puis pour Ashuna. Seule Sahara ressent cela.

Sahara qui est laissé seule dans la chambre mais est rejointe par Pandæmonium, qui décide de lui accorder son souhait.

Entre-temps, Menou est abordée par Manon qui lui propose de les rejoindre, puis part dans une longue discussion au cours de laquelle elle remet en cause des croyances de Menou, notamment au niveau de la nécessité de tuer les Otherworlders et des Écritures. Car si avant on pouvait vivre avec eux, pourquoi plus maintenant ? Et quand on voit ce qui s’est passé avec Sahara (dont l’âme et les souvenirs se sont mis dans une Écriture) , on peut se demander l’utilisation originelle de celles-ci. Manon conseille à Menou de s’interroger sur tout cela, ainsi que de faire des recherches sur son passé. Elle lui demande encore une fois de la joindre dans sa quête après lui avoir dit que son but est d’aider les Otherworlders et de trouver un moyen de passage, mais Menou refuse et combat s’ensuit.

Combat dans lequel les rejoint soudain Sahara, à qui Pandæmonium a redonné un corps. Sahara est tellement dans sa haine de Menou et Momo qu’elle s’associe aux autres sans questions. Menou doit abandonner le combat quand le Director se pointe également.

On retrouve Momo et Akari qui discutent puis finissent par se pourchasser quand Momo apprend que c’est Akari qui a mis le feu à ses rubans dans le Vol.01. Leur course poursuite est tellement bruyante qu’elle attire l’attention de Menou qui les retrouve donc de façon stupide. 

Momo envoie Akari au loin et affronte Menou. Dans une position de faiblesse face à Menou qui a level up, elle lui révèle pour la distraire qu’Akari garde ses souvenirs après l’utilisation de World Regression (chose qu’elles ne pensaient pas à la base). Cela ne la distrait pas suffisamment, d’autant que leur combat est soudainement interrompu par Ashuna qui demande des explications à Menou sur le fait qu’elle l’ai empoisonné. Rapidement, Menou et Momo réalisent la situation et demandent plus d’information à Ashuna.

De son côté, Akari a fuit mais se retrouve dans un coin mal famé. Abordée par des loubards, elle se retrouve sauvée par Ashuna qui l’emmène manger avant de l’amener à la gare pour prendre le train pour la prochaine ville vu que c’est ce qu’elles ont convenu avec Momo si elles étaient séparées. Akari est en mode naïve à 100% en racontant quasi tout ce qu’il se passe et entre sans suspicion aucune dans le train privé d’Ashuna. Train à bord duquel se sont invités le Director et Pandæmonium. Akari est prête à attaquer celle-ci mais Ashuna lui brise le doigt et lui reproche cette faiblesse qui fait que l’on peut facilement interrompre son conjuring. Akari est choquée, mais l’est encore plus quand le camouflage/déguisement d’Ashuna tombe et révèle Flare.

Après discussion avec Momo et Ashuna, Menou décide d’aller la voir seule. Avant son arrivée cependant, on a droit à plusieurs révélations :

– Flare ne veut pas tuer Akari, mais lui faire perdre contrôle. C’est en fait le moyen de créer de nouveaux conjuring, et le concept du temps les intéresse.

– Le moyen de retourner au Japon est révélé : c’est ce qu’on essayé les 4 Human Error et c’est quelque chose qu’ils ont tenté alors qu’ils étaient sains d’esprits et avaient accès à leurs souvenirs complets, ce qui alimentait leur puissance. Il y a besoin de sacrifices humains, de matériaux, de Guiding Light et d’un sceau, chose que chacun des 4 a fait de son côté. Akari n’a pas la volonté de faire en sorte de sauver Menou et elle-même par de telles actions, d’autant que Pandæmonium lui dit que tout est encore accessible (faut surtout trouver les sacrifices).

– Le Director est un Elder et Flare est au service d’un autre. Il est clair que les Écritures sont liées à des personnes, toujours en vie ou pas. Flare ne compte pas changer de camp.

Menou vient pour récupérer Akari mais Flare refuse et lui donne une nouvelle mission. Elle accepte mais demande à parler avec Akari. Les choses sont mises à plat et Menou explique à Akari qu’à chaque fois elle s’est mise en danger pour la sauver car elle refuse que quelqu’un se sacrifie pour elle étant donné son statut de “vilain”. De fait elle laisse partir Akari avec Flare, mais fait la promesse à Akari qu’elle la rejoindra.

A priori ça n’est pas la seule raison, mais encore une fois ce bouquin n’est pas clair… Je ne vois pas vraiment le rapport avec les conséquences de trahir Faust.

Discussion entre Flare et Menou, où on comprend que celle-ci considère Flare comme une menace pire que Pandæmonium. Et Menou renouvelle sa décision de devenir comme Flare, du moins celle qu’elle idolâtre je suppose. Et elle redit encore une fois qu’elle ne veut pas mourir.

Plus d’éclaircissements dans l’épilogue :

– Flare arrive au holy land et est accueillie par l’Archbishop Elcami, qui est aussi l’Elder Magician à qui Flare est supposée obéir. Flare a une Écriture bien particulière, mais il ne nous est toujours pas dit qui/pourquoi. 

– Il faut une semaine avant que le portail de téléportation soit prêt pour aller finir de s’occuper d’Akari, laquelle semble avoir repris du poil de la bête en chemin.

– Menou comprend à présent comment sont créés les nouveaux conjuring : tuer les Otherworlders laisse leur Pure Concept dans ce monde et donc les conjuring sont accessibles. Elle comprend donc, connaissant les capacités de Flare, que celle-ci a volontairement fait boucler Akari pour épuiser ses souvenirs et la rapprocher du moment où elle deviendra une Human Error, c’est à dire sans plus assez de souvenirs pour retenir son Pure Concept. Ce fait est confirmé juste avant par Flare, qui dit qu’il n’y aura pas de prochaine fois (ie. Akari ne devrait plus être capable d’utiliser World Regression à présent.

Menou décide donc d’ignorer sa mission et de se diriger vers le holy land, et Momo va l’accompagner.

Ça reste encore flou sur certains aspects mais des points s’éclaircissent dans ce volume quand même, ce qui est une bonne chose. J’en pouvais plus de tourner en rond dans les redites obscures.

Auteur : Mato Sato – Illustrations : nilitsu – Éditeur : Yen Press – Publication : 2020/2022